K.Rogers, B.Bare et J.Clement introduits au Country Music Hall of Fame...

Kenny Rogers, Bobby Bare et Cowboy Jack Clement ont été sélectionnés pour être célébrés et introduits au Country Music Hall of Fame in Nashville. Leur introduction se déroulera plus tard cette année et fera l’objet d’une cérémonie spéciale.

Kenny Rogers (left), Bobby Bare and Cowboy Jack Clement

Rogers fut élu dans la catégorie de country moderne – artistes qui deviennent éligibles 20 vingt ans après une reconnaissance nationale. Bare, lui, est élu dans la catégorie des vétérans – pour les artistes reconnu pour leurs carrières de plus 45 ans. Clement, un producteur légendaire et auteur-compositeur, fut, quant à lui choisi dans la catégorie non-performer déjà actif avant 1980.

Rogers est né le 21 aout 1938 à Houston. Il a joue dans des groupes de jazz avant attirer l’attention du pays entier avec la première version de son single "Just Dropped In (To See What Condition My Condition Was In)." Son premier succès fut le titre, sorti en 1969, "Ruby, Don't Take Your Love to Town." Vers 1975, Rogers lanca sa carrière solo avec "Love Lifted Me." C’est en 1977 qu’il connut son premier numéro 1 au Billboard avec "Lucille." Vint alors les fameux "Love or Something Like It," "The Gambler," "She Believes in Me," "You Decorated My Life," "Coward of the County"  et bien d’autres encore. On retient aussi ses participations sur les albums d’autres artistes ou encore ses duos tels que "Islands in the Stream" avec Dolly Parton, "Don't Fall in Love With a Dreamer" avec Kim Carnes et "We've Got Tonight" en compagnie de Sheena Easton. Il doit également son statut de star nationale à ses multiples apparitions télévisées dans des téléfilms, séries ou films.

Né le 7 avril 1935 dans l’Ohio, Bare enregistra son premier titre "All American Boy" en 1958. Cette chanson fut reprise par Bill Parsons et connut un succès incroyable alors que Bare faisait son service militaire dans l’armée américaine. Il signa dans la maison de disques RCA Records en 1962 et sortit sa première chanson un an plus tard intitulée "Detroit City," qui gagna le Grammy Award du meilleur enregistrement de country. Il continua à collection les Top 10 avec "500 Miles Away From Home," "Miller's Cave," "Four Strong Winds," "The Streets of Baltimore" et "(Margie's at) The Lincoln Park Inn." Il ne cessa jamais d’enregistrer et sortit en 2005 The Moon Was Blue et Darker Than Light, une collection de chansons folks sortie en 2012.

Clement est né le 5 avril 1931 dans la banlieue de Memphis. Il commença à jouer de la guitare et du dobro adolescent. Après avoir servi dans les Marines, il retourna à Memphis en 1954 et fut engage par Sam Phillips comme producteur pour Sun Records, où il travailla avec quelques noms connus comme Roy Orbison, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins, Johnny Cash ou Charlie Rich. En 1961, il déménagea pour le Texas, à Beaumont exactement, sur la demande du producteur Bill Hall. Les deux acolytes ouvrirent Gulf Coast Recording Studio et le Hall-Clement. Clement travailla aussi avec ses amis Dickey Lee, Bob McDill et Allen Reynolds. Durant toute cette période, il persuada George Jones d’enregistrer le titre de Dickey Lee intitulé "She Thinks I Still Care," ainsi que son propre titre "Just Someone I Used to Know." Après avoir produit l’album "Ring Of Fire" de Johnny Cash en 1963, il devint un résident permanent de Nashville. Pendant sa longue carrière, il produisit des albums pour tout un tas d’artistes, plus prestigieux les uns que les autres, comme Bare, Waylon Jennings, Eddy Arnold, Louis Armstrong, U2, The Stonemans, Doc Watson, Emmylou Harris, Townes Van Zandt et Dickey Lee.

Félicitations à ces trois monstres de la Country Music…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site