Academy of Country Music Awards: le récit d'une soirée minute par minute...

Le dimanche 7 avril 2013 a vu la cérémonie des Academy of Country Music Awards se dérouler au MGM Grand Garden Arena de Las Vegas. Nous allons, dans ce nouveau post, vous raconter l’ensemble des festivités minute par minute pour que ceux qui n’ont pas eu la chance de vivre cet évènement country dans son ensemble puisse en avoir une vue détaillée.

La 48ème édition des ACM Awards commenca tambour battant avec le tout nouveau titre de Blake Shelton "Boys 'Round Here." Blake fut rejoint par Luke Bryan, co-présentateur de l’évènement, sur ce titre tout en rimes saccadées et au tempo envoûtant. Luke Bryan s’essaya même à la "Dougie Dance", une danse venant du mouvement hip-hop et originaire du Texas selon laquelle le danseur bouge ses hanches et épaules d’un côté et de l’autre tout en passant une main dans ses cheveux ou au-dessus de sa tête. C’est ensuite Sheryl Crow qui fit son apparition sur ce même titre, une Sheryl magnifique dans sa robe dorée et qui réussît avec brio à imposer sa voix extraordinaire parmi ce festival de rimes. Vinrent alors les Pistol Annies, groupe vocal composé de Miranda Lambert, Ashley Monroe et Angaleena Presley. Elles donnèrent un côté très sexy au titre de Shelton avec leur tenues affriolantes (corsets noirs, portes jarretelles…) et livrèrent une performance incroyable de simplicité et de sensibilité, assurant les chœurs et harmoniques à la perfection. L’alchimie entre tous ces chanteur fut instantanée, cette jeunesse dans le monde de la country prenant du plaisir à chanter ensemble et partager un vrai moment de musique… Rafraîchissant, vraiment. Mais qu’aurait-été ce titre sans un solo époustouflant de virtuosité et plein d’émotion ? Encore une fois, Brad, qui est présenté en pleine chanson et dont le nom est scandé par M. Shelton, débarque, traverse le public avec son instrument préféré et joue son solo avec excellence et sincérité. La Telecaster de Brad rugit et déverse ses notes sur les paroles de la chanson chantées à l’unisson par cette brochette d’artiste de la nouvelle génération de la country music. Le public ne se trompe pas et ovationne tout ce plateau à la fin de ce premier titre live.

Après un " Bienvenu à la fête annuelle de la musique country, ici à Vegas", Bryan et Shelton échangèrent tout un tas de blagues quant à la virilité des deux compères. Amis dans la vie, cela n’empechera pas Luke Bryan de faire un parallèle avec le couple célèbre de la série Nashvile – Rayna James et Juliette Barnes. "Tu sais, cette super série Nashville, où une jeune star de la country music, fraiche, pleine d’énergie, d’originalité et de création détrône l’ancienne gloire de la vieillissante chanteuse country qui se reste dans ses carcans tradiotionnels… et bien, ca me fait penser à nous…" plaisanta Bryan, qui pourtant a le même âge que Blake Shelton, un moment très comique entre les deux hôtes d’un soir.

L’heure vint alors de présenter l’artiste suivant – Kenny Chesney. Celui-ci nous offrit une version de son nouveau titre "Pirate Flag", chanson durant laquelle les fans dans la salle brandirent et agitèrent de grand drapeaux ornés de têtes de morts, une très belle mise en scène et ambiance.

Bryan et Shelton se tranportèrent du MGM Grand à l’Orleans Arena où Brad Paisley, accompagné tout spécialement pour ce nouveau titre – "Oustanding In Our Field" – de Hunter Hayes à la guitare et de Dierks Bentley déchaîna la foule de fans venus prendre leur dose de solos twangy et de country rajeunie. Un seul point négatif à noter, le mix audio de ce titre live ne met pas assez en valeur les parties guitare de Brad qui semblent presque disparaitre vers la fin de la chanson, pile au moment il s’engage dans une bataille de solos avec Hunter Hayes qui se défend plutôt bien face au génie de la Telecaster. Dommage… mais vraiment un hymne à la fête, un rythme soutenu, un sample de "Dang Me" vraiment bien calé sur le tempo et une réelle synergie entre les trois chanteurs-musiciens. Très grand moment du spectacle et un triomphe bien mérité…

De retour au MGM, George Strait fait son apparition sur scène et chante son récent single "Give it All We Got Tonight." On s’attend à voir Garth Brooks monte sur scène pour une performance en duo, mais il n’en sera rien… on les reverra un peu plus tard pour un hommage à une personne très influente dans le monde de la country et qui comptaient énormément à leurs yeux. Évidemment, toute l’assemblée offre une standing-ovation grandiose à M. Strait.

L’artiste suivant nous a surpris avec une version live de son "Like Jesus Does" tout à fait boulversante. Il s’agit, bien sûr, d’Eric Church, qui pour ce morceau, s’accompagne uniquement de sa guitare acoustique et d’un micro très vintage. Valerie June assure les harmonies avec sa voix cristalline. La production du show a même été plus loin et nous a donné des images en noir et blanc du chanteur interprétant sa sublime composition, pleine de sentiments et d’émotions. Grand moment de la soirée, si ce n’est le plus grand…

Après toutes ces performances, peut-être est-il temps de décerner le premier prix de la soirée ? Apparemment… toujours pas, pour le bonheur de tous les fans de musique country car arrive le groupe Lady Antebellum pour chanter leur titre "Downtown." Moment émouvant quand nous avons apercu Charles Kelley passant sa main sur le petit ventre d’Hillary Scott, future maman, pour porter chance avant le show. Attendrissant…

Ne rêvons-nous pas? Il s’agit bien de la première remise de prix. Le ACM Award du meilleur duo ou groupe de l’année revient à Thompson Square, le couple à la ville qui se voit récompensé pour cette osmose parfaite sur les prestations live et sur leur magnifique album.

S’en suivra une performance des plus courtes par Brantley Gilbert qui chantera son "More Than Miles" durant une bonne minute… n’est-ce pas là une des performances les plus courtes de l’histoire des ACMs.

Luke Bryan et Blake Shelton, nos deux présentateurs d’une soirée, reviennent sur scène pour présenter l’artiste suivant. Bryan expose sa théorie selon laquelle les plus grandes stars de la musique country viennent de l’Oklahoma – citant avec le plus grand enthousiasme les noms de Vince Gill, Garth Brooks, Reba McEntire, Blake Shelton et l’artiste à venir… le sublime Carrie Underwood. Elle nous fit le plaisir d’interpréter son tube du moment, "Two Black Cadillacs," morceau durant lequel une longue limousine noire de la marque fit son apparition sur scène et surprit tout le public dans la salle de Las Vegas.

John Fogerty, ancien leader du Creedence Clearwater Revival, fait son entrée au côte de Miranda Lambert pour presenter les nominés pour l’album de l’année. Il lachera même un "je n’arrive pas à croire que je me tiens à côté de la belle Miranda Lambert" qui ne manquer pas de faire rougir la compagne du co-présentateur Blake Shelton. Et l’Award du meilleur album de l’année revient alors à Eric Church pour son chef d’œuvre "Chief", ému et fier à la fois et qui ne manquera pas de remercier tous les gens qui ont cru en lui ces dernières années, l’appuyant à continuer de faire ses propres choix musicaux et lui permettant de profiter de cette liberté pour créer et interpréter cet album qui lui tient énormément à cœur.

Blake Shelton revient cette fois-ci sur scène pour interpréter sa chanson, une version acoustique de son "Sure Be Cool If You Did", un grand écart si l’on compare ce titre au très "rappesque" "Boys ‘Round Here" et son flot de paroles au rythme soutenu. Joli moment d’intimite avec le chanteur…

The Band Perry monte sur scène pour interpréter leur tout nouveau single, eux aussi, l’énergique "Done." On est à bout de souffle après une telle performance, je crois qu’il nous faudrait quelques cannettes de RedBull pour être aussi énergique que ce groupe… peut-être même l’étaient ils un peu trop ? À vous de juger…

 

Scotty McCreery, le vainqueur de la dixième édition d’American Idol, présente l’award du Nouvel Artiste  de l’Année qui revient à Florida Georgia Line.

Le rap est de retour sur notre plateau country avec Jason Aldean et son 1994, que nous vous avions présenté dans un des nos post précédents sur ce même blog, il mets à l’honneur les années 90 avec son Joe Diffie.

Jake Owen apparait pour présenter, en compagnie de la star Kaley Cuoco, de la série "Big Bang Theory", l’award du meilleur groupe de l’année. Et les gagnants sont… Little Big Town. Entre cette soirée et leur nuit inoubliables aux Grammy Awards, on peut dire que ce quartet a passé une excellente année, souhaitons-leur le meilleur pour les prochaines années. Nous les retrouverons dans quelques minutes pour leur titre "Your Side of the Bed."

Si l’on aura vu Blake Shelton toute la soirée, en tant qu’artiste ou co-présentateur, nous avons le droit également à une importante dose de Miranda Lambert, ce qui n’est pas pour nous déplaire. À son tour, elle vient nous chanter un "Mama’s Broken Heart" de folie – complètement déchaîné et débridé, du grand show…

Arrivèrent alors deux magnifiques chanteuses, tant par leur voix que par leur beauté, Sheryl Crow et Kasey Musgraves, pour l’Award de la Chanson de l’Année. Et la gagnante est… Miranda Lambert pour son "Over You", écrite en collaboration avec son mari Blake Shelton qui lui rendit un magnifique hommage en acceptant de faire le discours de remerciements "Elle m’a fait prendre conscience que je n’ai jamais écrite une chanson aussi belle que les siennes, elle m’a réellement appris à écrire de belles chansons…" Miranda, avec cette même chanson, gagnera également l’award du meilleur single de l’année.

Et revoilà notre Little Big Town pour une interprétation de leur "Your Side of the Bed". La mise en scène est de nouveau époustouflante, un lit géant a été dressé verticalement sur scène et deux danseurs, jouant le rôle d’un couple, dansent, reliés à des filins et reproduisent les mouvements de nos deux amoureux dormant et se câlinant dans le lit. Moment magique, le temps s’arrête durant ces 4 minutes de chansons. Sublime…

Place aux trois artistes country suivants… Tim McGraw, Taylor Swift et Keith Urban qui ont fait équipe pour chanter "Highway Don't Care." Keith nous donne encore des frissons avec son solo interminable et si majestueusement délivré, tandis que Taylor Swift garde un côté très somber Durant toute la chanson, assez étonnant de la part de cette pétillante jeune femme, on en serait presque troublé.

LL Cool J, le célèbre rappeur, monte sur scène et tient à remercier Brad Paisley pour leur collaboration sur "Accidental Racist", morceau présent sur le nouvel album du guitariste virtuose mais aussi pour le tour qu’il lui a fait faire au Ryman Auditorium, berceau et haut lieu de la country à Nashville. Mais Brad partagera la scène avec son ami John Mayer ce soir pour un "Beat This Summer" tout simplement parfait. L’intro avec la voix de Mayer et les deux guitares est un petit bijou. Les fans de Brad étaient bien présents dans la salle car l’application smartphone qui leur était dédiée a, apparemment, eu du succès à en voir les images. En effet, cette application permettait d’émettre une lumière clignotante changeant de couleurs pendant toute la chanson, belle trouvaille…

Blake présente alors le prochain qui est autre que son partenaire d’un soir, Luke Bryan pour son nouveau titre "Crash My Party". Suite à sa performance, le nom de l’interprète masculin de l’annee est dévoilé, et il s’agit de… Jason Aldean pour cette année 2013.

Garth Brooks revient sur la scène, ce qui est rare de nos jours, pour rendre hommage à Dick Clark, qui a produit les shows et les retransmissions des ACM Awards durant des décennies et qui a quitté ce monde l’année dernière. George Strait, the King of Country, se joint à lui et nous donne sa magnifique version de "The Cowboy Rides Away", moment hautement émouvant et plein de sincérité dans toute la salle…

L’heure de l’award de l’interpète feminine de l’année est arrive et pour le presenter le talentueux Keith Urban. Et la gagnante est… Carrie Underwood, qui selon Keith, proche de la chanteuse, "l’a bien mérité cette année."

Une chose est sûre, Hunter Hayes n’est pas près d’oublier sa soirée aux ACM Awards. Entre sa performance au côté de Brad Paisley et un "Sir Duke" avec Stevie Wonder, le gamin est a pris plein les yeux mais ne s’est pas laisse démonte, bien au contraire.

L’heure fatidique de la remise de l’Award du Meilleur Artiste de l’Année est venue… et le gagnant est … LUKE BRYAN !!! Un Luke Bryan en pleurs dans les bras de Shania Twain qui lui remets le prix et qui a bien du mal à réaliser ce qui lui arrive. Il remercie bien évidemment : "tous les fans qui ont voté pour moi et qui me permettent de vivre cette vie incroyable, cette vie dont j’ai toujours rêvé, être chanteur country, partir en tournée, partager ces moments avec le plus grand nombre tous les soirs, merci à tous ceux pour qui j’ai joué en première partie, Jason Aldean, Tim McGraw, merci la country, merci à tous mes fans, merci de m’avoir laissé présenter ce show avec le magnifique Blake Shelton, merci…"

Après ce moment fort en emotions et tirera plus d’une larme pour tous ceux qui regarderont la video de Luke Bryan tenant son award et remerciant tout le monde, l’heure est venue de clore le show et qui de mieux que Stevie Wonder pour un "Signed, Sealed, Delivered" plus qu’approprié à la soirée, avec de nouveau Hunter Hayes, mais à la batterie cette fois puis Blake Shelton et Luke Bryan aux chœurs… Une soirée formidable, mémorable, pleine de country, à voir et revoir sans modération.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site