News

Tout ce que vous devez savoir pour être incollable sur le monde de la country...

Today in Country Music History

Aujourd’hui dans l’histoire de la Country Music:

4 avril 1988

 

Dwight Yoakam et Buck Owens enregistrent "Streets Of Bakersfield" dans les studios de Capitol Records à Hollywood.

 

"Streets of Bakersfield" est une chanson écrite en 1973 by Homer Joy et popularisée par le Buck Owens. En 1988, la chanson fut enregistrée par Dwight Yoakam et Buck Owens et fut le single de présentation du futur album intitulé Buenas Noches from a Lonely Room. Le son Bakersfield fut créé au milieu des années 50 en référence au son éclectique qui apparaissait à Bakersfield, en Californie. Ce son se différenciait nettement du son provenant du Nashville de l’époque, assez figé et moins ouvert aux différentes influences pouvant alors exister.

Un agent de Capitol Record reconnut le caractère unique de la musique de cette petite région déserte et signa des artistes comme Buck Owens and the Buckaroos et Merle Haggard and the Strangers sur le prestigieux label. Beaucoup de personne décriavait la countrey de Bakersfield comme étant une attitude plus qu’un genre de musique – une réaction contre la country de Nashville qui s’embourgeoisait. Le son Bakersfield influenca, par la suite, les Marty Stuart, Dwight Yoakam, Creedence Clearwater Revival, The Fabulous Flying Burrito Brothers et The Rolling Stones.

Mais aucune chanson ne représente mieux le son de Bakersfield que celle écrite par Homer Joy – un auteur totalement inconnu. Simplement intitulée "The Streets of Bakersfield," elle raconte comment un gars de Bakersfield se promène dans une rue d’une grande ville et tout le monde le regarde de haut, le juge sans savoir quoique ce soit sur ses origines… les préjugés, les différences régionales dans un même pays et les idées reçues qui en découlent.

Les bureaux de country stars sont très tentants pour les auteurs de chansons et peuvent même être un sujet d'écriture, ce fut le cas pour ce morceau. Ce gars arrive dans le bureau d’un artiste reconnu et se présente avec sa dégaine très Bakersfield et se fait refouler à plusieurs reprises. Le personnage se plaint alors de ces idées préconçues, ces préjugés qui empêchent les personnes de partager leur génie avec le plus grand nombre.

Buck Owens reçut Homer Joy et lui expliqua qu’il fut extrêmement touché par cette chanson car c’est exactement ce qu’il vécut dans sa jeunesse afin de percer dans le monde de la country.
"J’ai toujours aime cette chanson, " dit Buck, "seulement, ce n’était surement pas le bon moment pour l’enregistrer. Mais j’ai toujours pensé que ce serait un grand titre et c’est pourquoi je l’ai ressortie de mes vieux cartons et ai demandé à Dwight de l’enregistrer, et c’est lui qui a insiste pour que je sois présent sur le morceau. Fait partie de succès fut une belle expérience. " En effet, le titre sortit en 1988 se classera numéro 1 en août et fut un énorme hit pour Dwight Yoakam et Buck Owens.

Craig Campbell, nouvel album et grande cause...

Craig Campbell a des projets plein la tête, à commencer la sortie de son tout nouvel album. Son deuxième opus, Never Regret, qui contient le single "Outta My Head," débarquera le 7 mai chez les meilleurs disquaires.

Mais, il y a bien plus que ca… le second projet annuel de Craig va aider une cause qui lui particulièrement cher. Le 4 juin, au CMA Music Festival de Nashville, Craig sera l’hôte et  inaugurera le Celebrity Cornhole Challenge au profit de la fondation T.J. Martell pour la recherche sur le cancer du colon.

"Mon père est décédé à l’âge de 36 ans, de cette maladie" expliqua Craig, "et quoi de mieux comme évènement au profit de la recherche sur le cancer du colon qu’un tournois de Cornhole."  (jeu opposant deux joueurs qui doivent lancer de petits sacs pleins de grains de maïs et les faire atterrir dans un trou à une certaine distance)

Craig a également participé à une action en faveur de la cause défendue par Alan Jackson – le concert Stars Go Blue – pour la Colon Cancer Alliance.

Le tournoi de Cornhole organisé par Craig Campbell ouvrira les festivités de la semaine du CMA Music Festival. Si vous arrivez assez tôt pour l’ouverture du festival, n’hésitez pas à aller voir Craig et ses potes - Jerrod Jerrod Niemann, Gloriana, Love and Theft, LoCash Cowboys, Greg Bates – ainsi que d’autres stars s’essayer au célèbre jeu de plein air.

Le tournoi, qui sera animé par de la musique live, commencera à 14h et finira autour de 19h le mardi 4 juin au Public Square de Nashville.

Charlie Daniels hospitalisé...

Charlie Daniels est en convalescence dans un hôpital des environs de Nashville après avoir s’être fait poser un pacemaker jeudi. D’après un communiqué sur son site internet, il a été diagnostiquéavec un léger cas de pneumonie lors d'une visite de routine chez son médecin un peu plus tôt dans la semaine. Admis à l'hôpital, une série de tests a révélé qu'un stimulateur cardiaque était nécessaire afin de régler sa fréquence cardiaque. Daniels, 76 ans, a annulé une apparition dimanche à Nashville, dans le Tennessee, et reprogrammera deux autres dates qu’il devait initialement donner les 4 et 5 avril dans le New Jersey et l'Ohio. Il prévoit de passer du temps en convalescence à la maison avant de reprendre son agenda de tournée le 11 avril à Lynchburg, en Virginie. "Je ne me sentais pas bien et je voulais me faire examiner," dit Daniels. "Je suis reconnaissant envers  les médecins qui ont trouvé le problème et ont réussi à implanter un stimulateur pour que mon rythme cardiaque soit régulé. Je me sens tellement mieux et j’ai hâte de passer les fêtes de Pâques avec ma famille."

Today in Country Music History

Aujourd’hui dans l’histoire de la Country Music:

29 mars 1960

Willie et Kris au Tootsie's

Le célèbre honky tonk  Tootsie’s Orchid Lounge, situé dans le Broadway sud de Nashville, juste au coin du Grand Ole Opry, ouvre ses portes. Ce petit bar, à la couleur lavande, devient alors le repère de Willie Nelson, Harlan Howard, Hank Cochran et Mel Tillis.

Situé juste derrière le Ryman Auditorium, le Tootsie’s possède deux scenes qui accueillent chaque soir des talents locaux pour des shows live uniques. La musique country moderne y est fortement représentée avec des reprises de Jason Aldean ou Taylor Swift mais la country traditionnelle joue encore une part très importante dans la programmation des soirées et souvent de jeunes talents viennent présenter leurs morceaux originaux afin de les confronter aux oreilles exigeantes et connaisseuses du public.

Parmi ses premiers clients célèbres, le Tootsie’s compte Willie Nelson, Patsy Cline, Mel Tillis, Kris Kristofferson, Waylon Jennings, Roger Miller et bien d’autres encore. D’après le site internet du bar, Willie Nelson reçut sa première proposition de concert après avoir chanté au Tootsie’s. Terri Clark, artiste country canadienne, commença à chanter au Tootsie’s en 1987, et devint cette star internationale interprétant "Better Things to Do"  et "Poor Poor Pitiful Me."

À l’origine, le bar, acheté par Tootsie Bess, s’appelait Mom’s. Le nom de Tootsie’s Orchid Lounge vient du fait qu’un peintre ait repeint, sans que la propriétaire ne le sache, en violet. Depuis, l’extérieur n’a plus changé et a toujours été repeint de cette couleur violette.

On sait de Tootsie qu’elle glissait des pièces de quelques centimes dans la poche des chanteurs qui ne connaissaient pas le succès et qui ne parvenaient pas à séduire le public. Elle gardait même une boite de cigare derrière son comptoir qui contenait des petits papiers IOU (littéralement, je vous dois) de chanteurs qui ne pouvait pas se payer à manger ou à boire et demandait à régler la note plus tard. La légende veut qu’à la fin de chaque année, un petit groupe de chanteurs du Grand Ole Opry prenait ces fameux IOU pour eux et les réglait. Ainsi, Tootsie ne perdait pas tout cet argent.

Roy Acuff, Faron Young et Tom T. Hall assistèrent même à ses obsèques. On l’habilla d’une robe d’une couleur violette pâle et on plaça dans son cercueil une orchidée – sa fleur préférée – qu’elle put emporter avec elle au paradis. Connie Smith chanta quelques-uns des morceaux préférés de Tootsie pendant la cérémonie.

En novembre 2010, le Tootsie’s célébra son 50ème anniversaire au Ryman Auditorium avec les performances de Kris Kristofferson, Terri Clark, Little Jimmy Dickens, Mel Tillis, Jamey Johnson et Joanna Smith.

Carrie Underwood, nouveau single, "See You Again"...

Après qu’elle ait remporté la 4ème édition de American Idol, le jury savait déjà qu’il la reverrait sur les plateau de télévision. C’est bien ce qui se passera le 4 avril.

Carrie viendra défendre, sur le plateau de l’émission qui lança sa carrière professionnelle, son nouveau single, "See You Again", devant une nouvelle brochette de juges, dont fait partie son ami Keith Urban. Coécrite par Carrie, Hillary Lindsey et David Hodges, la chanson est la troisième sortie single tirée de son album Blown Away et suit son 17ème titre numéro 1 "Two Black Cadillacs."

American Idol est diffusée les mercredis et jeudis à 20h sur FOX. Et on ne s’en lasse pas…

La mort de Gordon Stoker...

Gordon Stoker, Membre de la Country Music Hall of Fame qui enregistra de nombreux tubes avec son groupe pour Elvis Presley sous le nom des Jordanaires, est mort mercredi 27 mars, dans sa maison des environs de Nashville, des suites d’une longue maladie. Il était agé de 88 ans. Stoker et d’autres membres de ce groupe vocal avaient participé à l’enregistrement de nombreux classiques - "Four Walls" de Jim Reeves, "Crazy" de Patsy Cline, "He Stopped Loving Her Today" de George Jones, "Stand By Your Man" de Tammy Wynette ou encore "Lucille" de Kenny Rogers. Stoker apparait également sur de nombreuses sessions de Dolly Parton, Johnny Cash, Bobby Bare, Ricky Nelson, Ringo Starr et bien d’autres. Ce quartet commença à travailler avec Elvis après qu’il ait signé chez RCA Records et Stoker joua un rôle important dans les chœurs des tubes "Heartbreak Hotel," "Hound Dog," "I Was the One," "It's Now or Never," "Viva Las Vegas" et "Are You Lonesome Tonight." Les Jordanaires furent intronisés au Country Hall of Fame en 2001. Grande perte, une légende… Rest In Peace

Gordon Stoker

Dustin Lynch, coup de coeur de la semaine!!

Originaire de Tullahoma au Tennessee, il choisit son université en prenant en compte la distance qui la sépare du célèbre Bluebird Café. Il alla jusqu’à louer un appartement donnant sur le parking arrière de cette fameuse salle, ce qui lui permit de s’y rendre régulièrement pour voir jouer un grand nombre d’artistes ainsi que d’assister à plusieurs sessions d’écriture. Un vrai déclencheur dans la carrière de Dustin.

Il fut, dans un premier temps, engagé comme auteur-compositeur… et qu’il fut prolifique!! Pas moins de 200 chansons écrites en seulement deux !! Ce qui lui valut d’obtenir un rendez-vous avec l’un des grands patrons du Label qui lui proposa de produire son propre album. Il signa son contrat chez Broken Bow Records  – maison de disque de Jason Aldean – fin 2011 et sortit son premier single "Cowboys and Angels" en janvier 2012. Lors de ce même mois, Country Weekly débuta la diffusion de ses chansons sur son site internet. Le deuxième single tiré de son album s’intitule "She Cranks My Tractor" et est, bien évidemment disponible sur notre Blog, alors faites-vous plaisir, écoutez ce bon gros son country… un jeune talent à surveiller de près !!

Brad Paisley... extraits de son interview pour Parade

Dans le numéro de ce weekend de Parade, la star de la country, Brad Paisley, raconte tout sur son nouvel album provocateur qui sortira le 9 avril, sur sa vie de famille dans sa ferme de Nashville et pourquoi il a du mal à vaincre son addiction au travail…

Concernant "Those Crazy Christians" qui traite de la religion du point de vue d'un non-croyant:

"C'est ce que je considère comme une chanson gospel, peut-être la plus importante que j'ai jamais faite. ... Je l'ai écrite peu de temps après que mon cousin par alliance ne décède en 2011. Jouer le rôle du sceptique ... c'est un quelque chose de beaucoup plus profond pour moi qui suis en faveur des croyances, ainsi que de regarder les choses déconcertantes de la vie comme elles sont."

Paisley, partagé entre le travail et vie privée:

"C’est difficile et parfois même frustrant. Quand vous êtes une personne créative, il y a des moments où vous n'êtes plus à l’écoute. Vous savez, je pourrais être en face de vous et penser complètement à autre chose."

Sur sa rencontre avec sa femme, l’actrice Kimberley Williams-Paisley, quand il l’a choisie pour un rôle dans un de ses clips, après l’avoir repérée dans Le père de la mariée :

"Je me suis servi du clip comme prétexte pour la rencontrer et cela a plutôt bien marché. Je ne pensais pas qu’elle finirait par m’épouser" ajoute-t-il malicieusement.

Sur le fait qu’il n’ait pas fait d’apparition dans la série Nashville, dans laquelle sa femme joue :

"Ils m’ont demandé mais c’est un peu étrange de voir Kim jouer quelqu’un d’autre… je ne peux pas vraiment le regarder. C’est incontestablement très bon mais en même temps trop proche de ce que je fais tous les jours. "

Sur son appréhension quant à la réaction de ses fans à propos de son déroutant Wheelhouse :

"Peut-être suis-je trop naïf, mais j’ai foi en eux car ils me suivent depuis des années maintenant et me connaissent parfaitement. Ce n’est pas comme si je n’étais plus le même homme avec cet album…"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site