Willie Nelson

Today in Country Music History

Aujourd’hui dans l’Histoire de la Country Music:

11 avril 1978


L’album "Waylon & Willie" issu de la collaboration entre Waylon Jennings et Willie Nelson est certifié disque de platine.

Waylon & Willie est donc un album en duo qui sortit sur le label RCA Victor en 1978. Il resta 10 semaines à la première place des charts d’albums country. L’album contient trois chansons interprétées individuellement par Willie and Waylon ainsi que cinq duos. Quelques-unes des compositions de l’album avaient déjà été soit présentes sur d’autres albums ou bien interprétées en live mais jamais enregistrées.

Le titre phare de l’album est "Mamas Don't Let Your Babies Grow Up to Be Cowboys", qui atterrira à la première place des charts country, entrera dans les charts pop et remportera le Grammy Award de la meilleure performance country par un duo ou groupe. Trois autres morceaux terminèrent numéros 1; il s’agit de "Lookin' for a Feeling", "I Can Get Off on You" et "The Wurlitzer Prize (I Don't Want to Get Over You)", tandis que "If You Can Touch Her at All" finit lui aussi dans le top 5.

Les notes présentes sur la pochette, complimentant Jennings et Nelson sur leur capacité à surprendre et offrir une performance commune solide, furent écrites par Chet Flippo de Rolling Stone Magazine. Waylon & Jenning fut réédité en 2001 par RCA Records incluant 3 inédits – non-présents sur les versions précédentes.

Today in Country Music History

Aujourd’hui dans l’histoire de la Country Music:

29 mars 1960

Willie et Kris au Tootsie's

Le célèbre honky tonk  Tootsie’s Orchid Lounge, situé dans le Broadway sud de Nashville, juste au coin du Grand Ole Opry, ouvre ses portes. Ce petit bar, à la couleur lavande, devient alors le repère de Willie Nelson, Harlan Howard, Hank Cochran et Mel Tillis.

Situé juste derrière le Ryman Auditorium, le Tootsie’s possède deux scenes qui accueillent chaque soir des talents locaux pour des shows live uniques. La musique country moderne y est fortement représentée avec des reprises de Jason Aldean ou Taylor Swift mais la country traditionnelle joue encore une part très importante dans la programmation des soirées et souvent de jeunes talents viennent présenter leurs morceaux originaux afin de les confronter aux oreilles exigeantes et connaisseuses du public.

Parmi ses premiers clients célèbres, le Tootsie’s compte Willie Nelson, Patsy Cline, Mel Tillis, Kris Kristofferson, Waylon Jennings, Roger Miller et bien d’autres encore. D’après le site internet du bar, Willie Nelson reçut sa première proposition de concert après avoir chanté au Tootsie’s. Terri Clark, artiste country canadienne, commença à chanter au Tootsie’s en 1987, et devint cette star internationale interprétant "Better Things to Do"  et "Poor Poor Pitiful Me."

À l’origine, le bar, acheté par Tootsie Bess, s’appelait Mom’s. Le nom de Tootsie’s Orchid Lounge vient du fait qu’un peintre ait repeint, sans que la propriétaire ne le sache, en violet. Depuis, l’extérieur n’a plus changé et a toujours été repeint de cette couleur violette.

On sait de Tootsie qu’elle glissait des pièces de quelques centimes dans la poche des chanteurs qui ne connaissaient pas le succès et qui ne parvenaient pas à séduire le public. Elle gardait même une boite de cigare derrière son comptoir qui contenait des petits papiers IOU (littéralement, je vous dois) de chanteurs qui ne pouvait pas se payer à manger ou à boire et demandait à régler la note plus tard. La légende veut qu’à la fin de chaque année, un petit groupe de chanteurs du Grand Ole Opry prenait ces fameux IOU pour eux et les réglait. Ainsi, Tootsie ne perdait pas tout cet argent.

Roy Acuff, Faron Young et Tom T. Hall assistèrent même à ses obsèques. On l’habilla d’une robe d’une couleur violette pâle et on plaça dans son cercueil une orchidée – sa fleur préférée – qu’elle put emporter avec elle au paradis. Connie Smith chanta quelques-uns des morceaux préférés de Tootsie pendant la cérémonie.

En novembre 2010, le Tootsie’s célébra son 50ème anniversaire au Ryman Auditorium avec les performances de Kris Kristofferson, Terri Clark, Little Jimmy Dickens, Mel Tillis, Jamey Johnson et Joanna Smith.

On l'appelle désormais Dr. Nelson

Willie Nelson

Nous faisons appel au Dr. Nelson car nous souffrons d’un cas grave de "Blue Eyes Crying in the Rain." Alors, OK, ce n’est pas un doctorat au sens médical que va recevoir Willie Nelson – ainsi que Carole King et Annie Lennox – mais bien un doctorat honorifique de la part du College of Music de Berklee.

La présentation aura lieu pendant la cérémonie du Berklee College le 11 mai. Annie Lennox prononcera le discours d’ouverture à la masse de spectateurs-diplômés ainsi qu’à leurs familles la Agganis Arena de l’Université de Boston.

Les doctorants honorifiques de Berklee sont reconnus leurs succès musicaux et leur influence dans le monde de la musique en général, ainsi que pour leur contribution active et durable à la culture américaine. Parmi les lauréats précédents figurent Duke Ellington, Aretha Franklin, Loretta Lynn, Bonnie Raitt, Alison Krauss, David Bowie et bien d’autres encore.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×