Texas

Phil Hamilton... à écouter sans modération!!

 

Si vous demandez à Phil Hamilton comment va sa carrière musicale, il vous répondra "Pas mal." Mais si vous regarder attentivement tout ce qu’il a réalisé, en si peu de temps, c’est tout à fait stupéfiant. "Philthy," comme le surnomment ses fans, a vécu une excellente année. Son deuxième album "Renegade Rock’n’Roll" a produit deux singles numéros 1 et un autre atteignant le Top 10. Son titre "Bad" s’est classé à la première place du Texas Regional Radio Report (TRRR) et à la cinquième place du très surveillé Texas Music Chart (TMC). "Running" est resté numéro 1 du TRRR pendant 3 semaines et dans le Top 5 du TMC pour quelques semaines de plus. La vidéo pour son premier titre à se classer dans le Top 10 des singles "You Can Have Me" a été diffusée sur CMTP-TV alors que son nouvel album "Renegade Rock’n’Roll" ne recevait que des éloges de la part des experts et journalistes country.

Justin Neighbor ( de WDAF "The Wolf" / Kansas City) affirma qu’il n’y a "rien que vous puissiez prédire sur cet album, à l’exception d’une démonstration massive de ce vrai talent qu’à Phil. Il y a une réelle variété de sons sur cet album, de Tom Petty à Waylon Jennings, de Dale Watson à Bruce Springsteen… mais il s’agit bien de Phil Hamilton et c’est pourquoi nous sommes là et le suivons de près."

Hamilton a commencé à rassembler et écrire ses compos pour ce nouvel opus il y a déjà quelques mois. La musique qui s’échappe de cette nouvelle sortie reflète les différentes expériences qu’il a vécues dans sa vie. Ce CD a été enregistré et produit à The Birdhouse, aussi connu sous le nom de The Cabin, avec l’aide du producteur Beau Patrick Bedfors de Jonathan Tyler and the Northern Lights.

"Renegade Rock’n’Roll" est un chef d’œuvre qui capture l’essence pure de ce qu’est la Texas Music / Red Dirt. Hamilton le résume de la sorte "Ce projet a été créé et écrit par Beau Bedford et moi-même. Lorsque toute la matière, tous les éléments ont été réunis, ca a fini par être un moment magique. Les chansons traitent de l’amour perdu, les mots sont vraiment importants pour moi, c’est pourquoi elles ne sont pas si faciles à imprimer dans la tête, ce sont de vraies histoire et non pas une somme de couplets et un refrain."

En lâchant son Nothing To Lose / Winding Road Music fin 2010, Hamilton savait pertinemment que cela provoquerait son ascension fulgurante vers le succès. Phil et son groupe ont entamé en 2011 une tournée à travers le Texas, l’Oklahoma et le Kansas en tant que tête d’affiche. Les offres émanant d’organisateurs d’évènements et programmateurs se sont vues multipliées et la base de fans s’agrandir à une vitesse vertigineuse. En mars 2011, il fut nominé pour le titre de Top New Male Vocalist of the Year (Révélation masculine de l’année) par la Texas Regional Radio & Music Association mais aussi invité à jouer pendant la cérémonie. "Nothing to Lose" et "Nine Mile" se sont classés au Top 15 du TMC et du TRRR. "You Can Have Me" est le 15ème titre le plus joué en 2011 selon le Top 200 de TRRR.

Les douze derniers mois ont été si rapides pour Hamilton. Ce sont ces expériences qui lui ont permis de se développer en tant que musicien. Quel moment incroyable pour un artiste de se voir passer du statut de celui qui entre sur scène comme un nouveau venu,  inconnu du public, à celui qui tourne non seulement au Texas, mais aussi dans l'Oklahoma, le Kansas, le Colorado et le Nouveau Mexique.

Seul le ciel  peut devenir la limite de Phil, et pourtant il ne cesse de grimper, surement pour devenir le nouveau visage du mouvement Texas / Red Dirt Music. C’est tout ce qu’on lui souhaite…

Today in Country Music History

Aujourd'hui dans l'Histoire de la Country Music

17 mars 1972

Un festival en plein air à Dripping Springs au Texas est l'un des premiers à attirer les hippies et les fans de musique country traditionnelle. Au programme: Waylon Jennings, Willie Nelson, Loretta Lynn, Roy Acuff, Buck Owens, Kris Kristofferson, Tex Ritter et Tom T. Hall.

Kristofferson, Nelson, and Jennings (1972 - Festival)

Grâce aux groupes tels que The Byrds, The Grateful Dead ou Nitty Gritty Dirt Band, influencés par la country, les fans de rock commencèrent à s’intéresser de plus près à la scène country de l’époque – pas les crooners de Nashville ou John Denver, mais, bien sûr, les Outlaws, Gram Parsons et autres pionniers  du genre. Quelques grands noms du rock étaient réputés comme ayant débuté leurs carrières en jouant du bluegrass. C’était le cas du membre co-fondateur du groupe Eagles, mondialement connu, Bernie Leadon, ou encore Jerry Garcia des Grateful Dead.

La convergence du rock et de la country a trouvé son expression concrète le 17 mars 1972 à Dripping Springs durant un festival de 3 jours. Les fans de rock aux cheveux longs ainsi que les fans inconditionnels de country – joints et stetsons pour faire plus simple – se rassemblèrent pour voir jouer une longue liste d’artistes dont les Outlaws. Le style Outlaw sortait des sentiers battus et séduisait également le marché rock à l’époque. Cela fut confirmé par la suite par l’immense succès de l’album de Willie Nelson, le fameux Red Headed Stranger. L’année suivante, un album d’anciennes compositions par Jennings, Nelson, Jessi Colter et Tompall Glaser, sortait dans les bacs – Wanted ! The Outlaws. Cela deviendra le premier album country à se vendre au dessus de la barre du million d’exemplaires. La country music et le rock pour un weekend… une association que l’on retrouve toujours dans les sorties d’albums country de nos jours…For the best !!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×