Buck Owens

Today in Country Music History

Aujourd’hui dans l’histoire de la Country Music:

22 mars 1995

Dwight Yoakam reçoit un disque de platine pour son album "Buenas Noches From A Lonely Room."

 

Le 3ème album de Dwight sortit en août 1998 et fut un énorme succès. Cet opus fut couronné d’un disque de platine et devint son 3ème album à se classer numéro 1. Produit par Pete Anderson, comme pour les deux premiers, l'ambiance est résolument rétro-cool avec le violon en premier plan et, parfois, quelque chose de brutal dû au rythme soutenu et aux gémissements de Dwight, ce qui imprègne les chansons de sentiments variés.

Depuis son ascension, Dwight admit ouvertement l'influence majeure du son de Bakersfield en général et de Buck Owens en particulier. Ce dernier sortit de sa retraite pour un duo avec Dwight sur le premier single, "Streets Of Bakersfield" (reprise d'une chanson de Joy Homer que Buck avait enregistrée dans les années 70).

Cela devint le premier single numéro 1 de Dwight et le dernier de Buck. Une belle revanche contre ceux qui regardaient de haut les chanteurs du sud, qui vivaient à Bakersfield dans les années 60 ; ce qui ressort principalement de ce duo est son côté jovial, franche camaraderie, bien aidés par l’accordéon de Flaco Jimenez. Buck tenta un retour sur le devant de la scène en enregistrant trois nouveaux albums pour son vieux label Capitol, mais les radios ne furent pas séduites par son travail, le boudant copieusement, ce qui le décida de nouveau à prendre sa retraite.

Dwight, à l’inverse, était sur une pente ascendante que ce soit d’un point de vue commercial ou artistique. "Streets Of Bakersfield" fut rejoint, en haut des charts, par l’histoire exceptionnelle histoire que contient le titre "I Sang Dixie." Le personnage de cette chanson chante "Dixie" pour un alcoolique, mourant, échoué en pleine rue de Los Angeles, alors que les passants restent impassibles et continuent leurs routes. Touchant sans être trop sentimental et magnifiquement interprétée, ce titre est l’un de mes préférés par Dwight.

"Buenas Noches From A Lonely Room (She Wore Red Dresses)", dernier single tiré de l’album ne parvint pas à percer dans les classements – une petite 40ème place seulement.

Dans la merveilleuse mais tout aussi sombre "One More Name", il broie du noir après que sa femme ne parle imprudemment dans son sommeil, confirmant la rumeur locale à laquelle il avait jusqu’à maintenant refusé de croire. La souffrance du personnage et son désespoir quant à cette dure vérité fait ressentir à chacun une expression de revanche et même plus – vous pouvez effectivement ressentir ses pulsions homicides et ses envies de meurtres.

"Floyd County" présente  l’enterrement d’un père de famille venant des montagnes du Kentucky. Dwight clôt l’album avec un gospel, à la sauce country traditionnelle, "Hold On To God", écrit et enregistré pour sa mère. Un parfait exemple du mouvement néo-traditionnel du début des années 1990 et qui ne souffre d’aucune comparaison – encore aujourd’hui. Ce sont des albums comme celui-ci qui ont ravivé la flamme pour cette country traditionnelle sans pour autant sonner démodé, dépassé et vieillot aux oreilles des générations suivantes…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site